Tatjana Vassiljeva, éblouissante celliste au théâtre Debussy

Aimez-vous Dvorák? L’ami, le disciple de Brahms? La réponse “Passionnément!” a été donnée lors du dernier concert de l’année de l’Orchestre régional de Cannes Paca. D’entrée, on a donné son cœur à Tatjana Vassiljeva,violoncelliste russe. Une beauté. Sourire éblouissant,à enchanter tous les saints du paradis des musiciens, virtuosité fabuleuse.

Elle a tenu le théâtre Debussy sous le charme, l’archet sublime domptant le Stradivarius, dans le Concerto de Dvorák. Une foisonnante diversité, un contraste prodigieux entre l’éclat et la confidence, entre les timbres et les sonorités. L’orchestre en parfait partenaire.

Découverte du “Nouveau Monde”

Subjugués, on comprenait pourquoi Rostropovitch l’avait choisie pour soliste de son dernier concert qu’il dirigeait à la tête de l’orchestre de Paris. Sous les rappels, le bis fut une Sarabande de Bach qui semblait avoir été écrite pour elle, sur l’instant!

Aurore Busser- Nice-matin, 20.décembre 2011


Comments

Got something to say?